Les femmes en danger en France (source Insee)

La maltraitance psychologique, les femmes, les deuxièmes victimesUne femme sur huit et un homme sur dix sont victimes de violences psychologiques de la part de leur conjoint ou ex-conjoint.

Les violences psychologiques sur les femmes sont multiples : dévalorisation, insultes, menaces, mépris, jalousie, manipulation, isolement, perversité.... Selon une enquête menée en 2014 et 2015, 12,7% des femmes et 10,5% des hommes entre 18 et 75 ans, révèlent avoir subi des violences psychologiques dans leur couple ou par leur ex-conjoint ou compagnon. 

Deux femmes sur cinq déclarent avoir subi des violences psychologiques au cours de leur vie. La violence psychologique peut aboutir à des violences physiques, à des abus sexuelles et à la mort.

225 000 femmes en moyenne sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint au cours d'une année.

Selon l'Insee : "Parmi ces victimes, huit femmes sur dix et six hommes sur dix déclarent avoir été également soumis à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales."

En 2015, 122 femmes ont été tuées par leur conjoint.

En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari ou ex-conjoint, soit un décès tous les 3 jours.

A ces 130 femmes victimes, il faut ajouter seize hommes tués par leur compagne ou ex-conjointe, et 25 enfants tués dans le cadre de violences conjugales, selon des données compilées par la police et la gendarmerie.

Au 12 février 2019, 20 femmes ont été tuées par leur mari ou ex-conjoint, un rythme qui s’accélère.

En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari ou ex-conjoint, soit un décès tous les 3 jours.

A ces 130 femmes victimes, il faut ajouter seize hommes tués par leur compagne ou ex-conjointe, et 25 enfants tués dans le cadre de violences conjugales, selon des données compilées par la police et la gendarmerie.

Au 12 février 2019, 20 femmes ont été tuées par leur mari ou ex-conjoint, un rythme qui s’accélère.

Si les femmes sont les plus exposées à la violence conjugale, nous nous devons de soutenir également les hommes qui en sont victimes. C'est notre rôle, défendre les enfants mais aussi toutes personnes victimes de violences psychologiques, ce qui inclus les violences physiques et les agressions sexuelles.

 

 

 

La dissociation face aux violences psychologiques

Les Conséquences des Violences sur la Santé - par Muriel Salmona

17 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

Caro
  • 1. Caro | 09/08/2018
Bjr victime de violence physique et psychologique,j' ai fuis mais aujourd'hui je subi nuit et j les violences psychologiques de Mr
Je ne sais plus quoi faire
Merci a vous
Calinquette
  • 2. Calinquette | 28/07/2018
Et comment transformer sa mémoire traumatique ? J'en aurai tellement besoin..........;
russell-lorene
  • russell-lorene (site web) | 29/07/2018
Bonjour Calinquette, les violences verbales sont très dures à vivre et nous font perdre confiance en nous et estime de soi mais on peut en sortir. Vous pouvez nous contacter pour que nous puissions appréhender comment vous aider. L'association vient d'être créée et nous allons rapidement mettre en place des soutiens comme l'équithérapie qui est particulièrement bénéfique. Ces violences, je les ai vécues tant sur le plan de la maltraitance physique enfant que sur celui des violences psychologiques en tant que mère et femme, d'où l'écriture de mon livre L'Emprise Invisible et la création de cette association. J'aurais besoin d'en savoir plus sur votre situation, vous pouvez me contacter au : 06.22.36.34.63

Ajouter un commentaire