La parole aux lecteurs : L'Emprise Invisible de Lorène Russell

L'Emprise Invisible est la pierre d'angle de mon combat humanitaire et de ma nouvelle association Un Nouveau Jour contre les violences psychologiques. J'ai écrit L'Emprise Invisible au nom de toutes les victimes pour révéler leur insoutenable détresse et mettre à nu cet invisible qui tue nos vies. J'ai créé Un Nouveau Jour pour aider les victimes à sortir des violences psychologiques et à se réapproprier leur vie.

"On m'a tuée, je suis encore debout !"

Ce sont là les paroles d'un être trahi, souillé, détruit mais qui s'est relevé et surtout reconstruit.

L'Emprise Invisible de Lorène Russell, fondatrice de l'association l'Enfant Bleu est paru le 16 mai 2018, aux Editions du Jubilé, distribué par Hachette.

Ce livre réveille la conscience collective vis-à-vis des maltraitances physiques mais aussi des violences psychologiques, aujourd'hui trop souvent méconnues et en moins reconnues : relation toxique, aliénation parentale, violence perverse, harcèlement moral en milieu familial et institutionnel... Il met aussi à nu les errements de la justice et nous ouvre les yeux sur l'arme de destruction que peut-être Internet.

 

1ere de couv
4eme de couv

Un grand merci aux lecteurs qui m'ont adressé leur ressenti, je leur laisse la parole !

 
La

Une fois n'est pas coutume, pour illustrer ma dernière lecture, j'ai décidé de poster cette photo datant d'une rencontre surprise comme celle qu'on aspire à connaître dans tous les salons, unique et improvisée, enrichissante et passionnante, elle date du 19 mars 2019, sur le stand des Editions Rod en compagnie de Gerald Vausort au Salon du Livre de Paris, quand Lorene Russell m'a proposé de faire découvrir et lire son histoire, L'emprise invisible édité chez Éditions du Jubilé, qu'elle a exposé son combat au sein de son association contre la maltraitance psychologique en apportant une aide aussi sur le plan juridique, j'étais encore très loin de me douter à quel point son histoire allait me toucher dans tout ce que la vie peut allier du meilleur de l'humanité comme du pire ...

Les mots ne mentent pas ...
Ce qui est valable dans le regard sournois, fuyant, dans un ressenti viscéral comme la première impression est souvent la bonne, se fier à sa bonne étoile, le temps apprend à connaître, à savoir et en se dévoilant, le témoignage d'une vie ponctuée d'épreuves terribles, au fil des pages, l'injustice devient le maître mot, comment faire face à l'impuissance à lutter contre cette menace dévastatrice, une arme de destruction psychologique, de celle qui ne laisse aucune trace visible pouvant servir de preuve devant un tribunal, de ne pas être à son tour accusé d'avoir tout manigancer, jour après jour, la chape de plomb s'abat sur l'innocence, broie les défenses naturelles, viole l'innocence pour se retrouver prématurément à l'âge adulte, fini les châteaux de sable, l'insouciance de l'enfance envolée à jamais, l'histoire de Lorène Russell est le miroir d'une société confrontée à ses pires démons, dans le silence des coups, il est des cris qui ne peuvent être ignorés, plus que jamais cette citation "Celui qui se tait est aussi coupable que celui qui agit" pourra servir de pierre angulaire à cette lutte contre l'ignorance, contre la bassesse et les coups invisibles, des manipulateurs ou des pervers narcissiques.

Beaucoup préfèrent lire de la fiction, qu'elle s'inspire ou non de faits réels, vous n'êtes pas sans savoir que n'importe lequel des auteurs vous diront qu'il suffit d'un reportage télévisé ou d'un article de journal pour déclencher une idée de départ, une prise de conscience méritant un éclairage sous la forme d'une histoire plus ou moins déformée de la réalité, L'emprise invisible est le témoignage d'une femme, brut de décoffrage, sans filtre ni édulcoration, l'essentiel n'est pas visible pour les yeux mais dans le coeur d'une âme meurtrie du plus loin de ses fibres, des mots qui fouettent au plus profond de votre conscience, le poids d'un passé étouffant au point de tisser en filigrane une longue et lente descente en enfer, les blessures incommensurables, l'agonie mentale dans une solitude extrême, inévitablement les points de jonction entre les souvenirs et le présent se matérialisent à la lumière du combat au sein de son association, quand la vie a basculé en mode survie du jour au lendemain, la mission d'une vie ne se limite plus à sa propre personne mais à son prochain ...

A travers les larmes versées, dans une narration à la première personne, la poésie insuffle la puissance nécessaire à rendre justice à la souffrance endurée, il en ressort aussi que la réalité dépasse la fiction, d'imaginer à quel point l'engrenage psychologique est pernicieux, il existe des monstres d'inhumanité, des êtres malfaisants et paranoïaque, des pervers narcissiques dont l'ego hypertrophié n'a d'égal que la manipulation dont ils en maîtrisent les rouages, détruire est leur seul motivation, comme le psychopathe qui jouit du supplice de l'autre, la sociopathie est un trouble de la personnalité, absence totale de conscience et de remords, aucune empathie ni compassion, c'est pourquoi il est très difficile de les reconnaître de prime abord, du départ d'un charme contagieux avec des promesses il n'en reste plus grand chose à mesure que le quotidien et la routine s'installe, guidé par une indifférence et un mépris, tous les moyens sont bons pour atteindre ses fins, le déni reste ensuite la meilleure arme pour leur défense, sa parole contre l'autre, parce que la violence psychologique distille son poison délétère, il n'en subsiste aucune trace après son passage, si ce n'est une perte de confiance chez l'autre, le poids de la culpabilité prend alors des allures disproportionnées, un fossé se creuse définitivement sauf que la victime se trouve désormais à la merci de la volonté de l'autre, celui qui tire les ficelles des faits et gestes, le prédateur a gagné et la proie n'a plus qu'à se plier et à subir, à attendre et à se perdre dans un combat déloyal, à craindre pour sa vie et ses proches, L'emprise invisible démontre combien les mots peuvent toucher et blesser quand ils sont utilisés à mauvais escient.

Oser parler c'est rompre la loi du silence et des non-dits, de l'innocence bafouée par cette quête désespérée d'amour et d'un deuil insurmontable, marcher sur les traces de l'auteur dans ses différentes épreuves équivalait à en goûter l'amertume dans son endurance, une véritable tragédie humaine en gestation, la narration se décompose en trois parties distinctes mais chacune appuiera un peu plus sur des blessures à peine cicatrisées, du martyr de la petite fille qui foulait le sable tunisien au pavé du bitume parisien, de la chambre spartiate qui se devait être un havre de paix et de jeux innocent au bureau de l'association L'Enfant Bleu, ce récit se veut aussi une déclaration d'amour pour l'espoir, d'ouvrir des brèches, de délier des langues trop longtemps pendues par la crainte et la peur, la calomnie et le mensonges sont des manoeuvres habiles utilisées par ces personnes toxiques, dans leur délire paranoïaque, dans leur crise déambulatoire d'un vide existentiel, tout et son contraire, tôt ou tard la vérité apparaîtra et demeure ...

Il n'est pas anodin de constater avec effarement la répétition continuer son travail de sape, cette histoire de Lorène Russell n'est pas juste un témoignage ancré dans la réalité de notre époque, d'un énième livre traitant des maltraitances, il remet aussi en perspective ce qui définit l'humanité dans sa magnanimité, la correspondance avec l'écho des hurlements poussés par toutes les personnes touchées de près ou de loin n'en est que plus frappante, lire c'est se détendre mais aussi puiser dans ses réserves pour voir la vie autrement, loin du monde des paillettes et des flashs éblouissants, dans l'ombre d'autres combats sont menés, des mains tendues, des coeurs qui ne cherchent qu'à se protéger et préserver l'autre, agir, partager autour de soi la parole sensible et empreint de bonté, la compassion n'est pas un vain mot, l'empathie n'est pas simplement un mot qui vient après empathe dans le dictionnaire, une ode à la vie, un hymne à l'amour maternel, un cri d'amour jaillit du coeur d'une personne que je n'oublierai jamais..

Merci Lorene Russell pour tes mots qui m'ont touché au point d'oublier une nuit déjà bien avancée, demain est un autre jour, ton combat n'est pas vain, chaque particule de mon corps vibre à l'unisson avec ton humanité et ta bienveillance, je termine en reprenant cette citation que tu as judicieusement placé dans ton livre, un témoignage indispensable et essentiel pour comprendre, pour éveiller les consciences, rassurer et informer, ouvrir des portes, ne pas oublier, avancer, vivre.

Pour que l'injustice se transforme en ... justice, un jour.

Pour que l'emprise invisible devienne visible et permettre à toutes les victimes, enfants comme adultes en devenir, de se réapproprier leur vie et de connaître enfin à leur tour, l'amour et celui des siens.

"Ce qui compte ce n'est pas ce que l'on donne, mais l'amour avec lequel on donne." (Mère Teresa)

❤️❤️❤️

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la page Emprise Invisible

Le livre est disponible en broché sur

https://www.amazon.fr/lemprise-invisible-Lor…/…/ref=asap_bc…

https://livre.fnac.com/…/Lorene-Russell-L-emprise-invisible…

 

 

 

Photo laurent fabre

 

 

Abel H. a donné son avis sur Fnac.com. Cinq étoiles

L'emprise invisible, un livre coup de poing 

Ce livre est une véritable virtuosité d'écriture, dont le talent de l'auteur mérite d'être salué. En effet, dans cette autobiographie racontée à la manière d'un roman et qui retrace l'histoire de toute une vie... et quelle vie, l'auteur  nous touche au plus profond de notre être grâce à son authenticité et à sa sensibilité poétique, elle nous captive en nous projetant au sein même de son propre subconscient, en nous faisant vivre et ressentir ligne après ligne, page après page le calvaire des souffrances physiques et psychologiques qui lui ont été infligées mais pas seulement car ce livre n'est pas qu'une histoire de vie difficile comme on en voit tant ponctuée par un enchevêtrement d'événements dramatiques Non... Ce livre est également un magnifique hymne à l'amour et un véritable message d'espoir pour tout un chacun. Il réveille les consciences endormies et laisse entrevoir de manière tangible une notion qui pour beaucoup demeurent encore parfaitement abstraite, à savoir la notion d'injustice. L'injustice révoltante face aux pires déviances dont la nature humaine est capable, l'injustice criante face au degré de souffrance auquel un être humain peut être confronté, et cette dernière injustice outrageante face au laisser aller de notre système  judiciaire. Que d'émotion ! Bravo à l'auteur pour cette petite pépite que je recommande plus que fortement à tous ceux qui auront cessé de suivre indolemment le cours de leur vie. Un Victor Hugo des temps modernes !

 

Anne-Marie Bougret à Nos plus belles lectures

Bonjour mes ami(e)s !

IMPOSSIBLE de ne pas vous partager ce coup de cœur : « Emprise Invisible » de Lorène Russell que je viens de terminer et qui m’a bouleversée du début jusqu’à la fin.

Ce récit n’est pas que bouleversant, il est prenant et palpitant, à tel point que je n’ai pu refermer le livre qu’au bout de la soixantième page, alors que je ne voulais en lire que quelques lignes.

C’est la première fois que j’ai ressenti une attraction aussi forte.

L’histoire :

C’est celle d’une petite fille, Renée, qui voit sa vie basculer du jour au lendemain. Les deux cents premières pages sont consacrées au long supplice qu’ont été son enfance et son adolescence. Mais à aucun moment, l’auteur ne se laisse aller au pathos, non, elle nous entraîne aux côtés de cette jeune fille courageuse et on se bat avec elle, c’est en cela que c’est palpitant.

Ensuite, sur les deux cents autres pages, on suit Renée dans sa vie d’adulte et ses combats.
Je ne vous en dirai pas plus pour vous laisser découvrir cette histoire de vie qui n’est pas une fiction et qui concerne malheureusement beaucoup d’enfants et d’adultes plongés dans la tourmente de la maltraitance qui se répète trop souvent.

Le style :

L’écriture de Lorène Russell est fluide, claire, précise, vive et sans fioritures.

Je vous recommande ce livre qui vous passionnera, mais surtout vous informera sur l’emprise et la dangerosité de certains êtres qui sont à fuir par tous les moyens.

Merci à Lorène Russell pour ce livre salutaire !

Bonne lecture à vous !

La chronique de Gerald Vausort

Chronique n°9 - L’emprise invisible - Lorène Russell - Éditions du Jubilé

« On m’a tuée, mais je suis encore debout ! »
Voici la première phrase que j’ai lue de Lorène… bien sûr j’étais loin d’en avoir compris le poids. Nous lisons tous beaucoup. Des livres, des articles, des fils de discussion dans les réseaux sociaux, des emails...
L’excès d’information a cet effet pervers d’affaiblir la puissance des mots. Il est vrai que Lorène a vécu, ou plutôt survécu, un destin saccagé par des êtres cruels, une vie suspendue à une minuscule fibre d’espoir, un combat sans fin. Son enfance, son adolescence, sa fuite, sa maternité, son combat pour les enfants, son combat pour les femmes, dix vies en une, cent épreuves insurmontables pour beaucoup en une seule existence. Lorène est une « grande brûlée » comme le décrit si justement Annick Lacroix dans son oeuvre « Douze Femmes qui Soulèvent Le Monde », parue aux Editions Albin Michel en 2009.

L’Empire invisible est un témoignage de ce à quoi peut ressembler l’enfer de nos jours. Je ne suis pas un habitué de ce genre de lectures mais je te promets, Lorène, que tu m’as fait comprendre que le monde est bien pire que l’image que je m’en faisais. Que des situations telles que celles que tu as vécues puissent encore exister en nos contrées me fait me questionner sur les mots « pays civilisé ».

Mon avis :
L’écriture très fluide de cet ouvrage m’a permis de m’y accrocher malgré ma grande sensibilité. Lorène sait varier les ambiances et les quelques moments où l’amour ou l’amitié s’installent étaient les bienvenus, autorisant une reprise de souffle bien nécessaire entre les périodes pénibles. C’est du reste probablement ces courts moments associés à son courage de tous les instants qui lui ont permis de survivre.

Je ne peux que vous conseiller ce livre. Je vous préviens cependant, vous en sortirez transformé(e). Permettez-moi d’ajouter cette petite requête : Lorène se bat encore aujourd’hui pour défendre les droits des enfants et de femmes brutalisé(e)s. Les quelques liens ci-dessous vous permettront d’en savoir plus sur son combat. Si vous ne désirez pas lire ce témoignage, laissez lui SVP quelques mots d’encouragement et si possible, partagez ses posts qui ne vivent que grâce à nous tous.

Renée, je ne vais pas m’étendre. Je sais que ressasser n’apporte pas grand chose. Tu as franchi ce cap, j’en suis conscient. Sache que tu compte un ami de plus, mais pas au sens Facebookien du terme. Un ami pour la vie. Je te l’ai déjà dit, tu peux compter sur moi pour t’épauler si tu en éprouves le besoin.

4e de couverture :
Une enfance martyre, son cortège de brutalités, lâchetés, fugues, services sociaux, viol et la quête pathétique d'une épaule compatissante où reposer sa détresse...un appui trop souvent piégé.
Toutes les raisons de se recroqueviller sur des plaies mal cicatrisées. Mais Lorène est une battante, un coeur ouvert! Elle fonde "L'Enfant bleu", association devenue incontournable dans la lutte contre la maltraitance, multiplie les interventions de terrain, frappe aux lambris de la République, se donne à fond, sauve des destins.
On voudrait s'en tenir là.
Sauf que la militante des droits de l'enfant, manipulée, va devenir complice bien malgré elle de ce contre quoi elle luttait et finit pas se retrouver au banc des accusés. Quels dégâts! Les réseaux sociaux amplifient les comportements. L'auteure débusque l'invisible emprise de ces nouveaux chemins de la perversité et alerte sur l'inadaptation des ripostes. Pour s'y être laissé prendre, en avoir payé le prix et le dire, elle rompt un silence et poursuit son combat.
Un condensé d'épreuves mais aussi de conscience, le lucidité et de courage.

Liens utiles :

Patrice Chainey àPsur

J'ai lu votre livre qui est pour moi une science fiction car j'ai découvert un monde inconnu. J'ai la chance d'avoir une vie et une enfance différente
J'ai ressenti dans ce livre de la dureté et de l'amour
Votre combat est remarquable
Merci pour cette découverte grâce à vous
Très sincèrement
Patrice

Page L'emprise invisible

Elise Ferrier recommande l'Emprise Invisible.

Par où commencer, l'emprise invisible est un livre percutant on est tout de suite happé le décor est très vite planté , en partie grâce à la qualité de l'écriture qui nous immerge très rapidement par ses descriptions , de visages , d'odeurs , de détails qui nous parlent et rendent cette histoire totalement palpable dans nos esprits, nous sommes aussi tout de suite touché en plein coeur par le thème abordé, des violences faites aux enfants , violences faites aux femmes, à l'incompétence d'un système , et aussi on découvre l'enfer qu'est la violence psychologique. De nombreuses fois les larmes me sont venues et j'ai dû faire des pauses tant le sujet me bouleversait, ce livre fait échos en chacun de nous je pense, de par nos histoires respectives. Et malgré l'horreur de la vie on se dit que ça ne peut pas être pire, que ça va s'arrêter et non, la violence n'a pas de limite, on s'en rend vite compte au cours des drames que traversent Lorène depuis son enfance, et avec ses filles. Mais on peut aussi percevoir l'espoir et l'amour qui ne les quittent jamais et qui leur permet d'affronter les tourments et de se battre encore et encore.

Ce sont des sujets indispensables dont on parle malheureusement pas suffisamment , et les violences psychologiques restent encore trop méconnues mais grâce à ce livre à ce genre d'histoire de vie , nous pouvons entrevoir l'horreur de ce terrible mécanisme et l'étendue de l'emprise qu'elle peut tisser en chacun de nous. L'histoire de Lorène m'a touchée en plein coeur il y a un avant et un après, et je pense que ce livre peut aider à réaliser certaines choses qui ne vont pas dans nos vies, et nous aider à semer des graines dans nos esprit pour s'en libérer.

Laurence Lorente

L'EMPRISE INVISIBLE de Lorene Russell
Editions du JUBILE
Auteure, scénariste, metteur en scène et professeur de théâtre
Fondatrice en 1989 de l'association "L'enfant bleu"
Association Un Nouveau Jour "Les blessures invisibles"

Une histoire vraie, je vous le rappelle.

Comment peut-on survivre à une enfance brisée ? à une vie amoureuse qui se termine en conflit, voire en guerre pour sauver sa fille Sara.
De longues négociations se succèdent pour la garde de Sara, Lorène ne voulant pas priver sa fille de son père malgré tout. Elle ne sait pas encore de quoi il est capable et jusqu'où il peut aller.
Pour la justice, ceci n'est qu'un "conflit parental aigu" jusqu'au jour où .......

Lorène est enfin écoutée et la machine judiciaire juge (expertise psychiatrique à l'appui, témoignage) que le père est un vrai pervers prêt à tout pour la détruire, quitte à détruire son enfant aussi.

Je vous en ai assez dit, découvrez le reste par vous-même, je vous engage vraiment à le lire, ce genre de conflit n'est pas si peu fréquent que ça. C'est le meilleur moyen pour se rendre compte de l'enfer que traversent ses mères. Lire ce livre de la VRAIE VIE.

Lorène se bat toujours pour la protection de l'enfance, c'est son combat, difficile il est vrai, mais avec des personnes comme toi Lorene Russell, qui ne lâche rien, les lois changeront peu à peu, lentement, trop lentement mais elles changeront. Je ne te dis pas combien de larmes j'ai versé à la lecture de ton livre.
J'avais déjà lu quelques témoignages mais aucun aussi dur ni aussi fort donc même si vous êtes très sensibles comme moi lisez-le ! Le combat de Lorène et de beaucoup d'autres avec elle continue.

Une plongée dans un monde inconnu pour moi qui remet les vraies choses à leur place.
Longue vie à toi Lorène, en espérant ce jour peu probable où tu n'auras plus besoin de mener ton combat, ainsi qu'à tes filles qui ont souffert comme un enfant ne devrait jamais souffrir.
Je remercie
Gerald Vausort de m'avoir conseillé le livre de Lorene Russell.

 

Librairie Mot à Mot à Emprise Invisible

Une fois que vous aurez ouvert ce récit, vous ne le lâcherez plus ! C'est un livre qui va vous bousculer, vous déranger parfois, mais c'est un livre salutaire. La thématique des violences psychologiques peine à se faire une place dans le débat public, et le récit de Lorène Russell démontre l'urgence d'une réelle prise de conscience vis à vis de ses problématiques. Même si les faits qu'il relate sont extrêmement durs, c'est un livre qui porte un message d'espoir, celui qu'il n'y a pas de fatalité et qu'il est possible de se sortir de la pire des situations, de se relever et de se reconstruire. L'Emprise Invisible est un de ces livres qui changera votre vision de la vie. A lire d'urgence !

Guillaume Chevalier
Librairie Mot à Mot

 

Clémence Hardy a donné son avis sur decitre.fr-  cinq étoiles 5 étoiles

Bouleversant

L'Emprise Invisible va longtemps rester dans ma mémoire. Dès les premières pages on se sent emporté dans l'histoire et il devient impossible de s'arrêter. On a envie de savoir ce qu'il va se passer, on se demande si le pire est passé ou s'il est encore à venir, on sert les dents en voyant l'inefficacité de la justice face à la perversion, à la maltraitance physique mais surtout psychologique. Il m'a fallu faire des pauses à plusieurs reprises tellement ce livre est fort et émouvant, je pense d'ailleurs que c'est obligatoire pour assimiler chaque information et replonger dans la lecture avec davantage d'excitation et de questions. On arrive a ressentir la douleur et la dureté de ce qu'a pu endurer son auteure au travers de ses mots. On se sent proche de l'auteure lorsqu'on le lit, on entre dans sa vie pour quelques heures, quelques heures éprouvantes mais nécessaires pour ouvrir les yeux des lecteurs et faire réagir sur la dureté d'une vie, la souffrance que peut perpétuer la maltraitance et les lésions qu'elle laisse sur une personne.

 

Ernest Pardo a partagé une publication.

Il y a des écrits qui ébranlent l'âme

La maltraitance d'une enfant devenue femme
Qui exprime son vécu en guise d'exorcisme
Pour servir jusqu'au bout la cause humaniste

Le livre de Lorene est de cette trempe.

 

Gerald Vausort sur Facebook

En quelques mots tu m’as embarqué, Lorene, et pourtant sur un sujet qui m’est difficile. Cette respiration dans l’écriture, c’est presque haletant... une sorte d’urgence qui nous glace le sang... bravo !

 

Anita Rodulovic a donné son avis sur Emprise Invisible - 5 étoiles

·

L' Emprise Invisible, un livre remarquable, il y a tellement d'émotions dans ce livre, dans chaque paragraphe LORENE nous fait pleurer. J'ai hâte de voir ce livre adapté cinéma pour sensibiliser encore plus de public. Merci à toi LORENE pour ce livre et pour tes diverses actions afin d'aider toutes les victimes.

 

Page L'emprise invisible

Léna Veille recommande L'Emprise Invisible.

 

Superbe témoignage des souffrances que peuvent endurer les femmes et les enfants face à la domination masculine. Très émouvant, ce livre est un exemple de force et d'empowerment pour toutes les femmes et les filles qui subissent des violences intrafamiliales. J'ai adoré, je recommande.

 

Victor Khagan

Bonsoir Lorène. Ton écriture est un vrai cadeau : je n'aurais jamais imaginé autant de délicatesse, de sens esthétique et d'intelligence à la fois. Bonne soirée et à bientôt, Victor.

Juliette Du Sud recommande L'Emprise Invisible

J'ai eu besoin de temps et de recul pour lire ce témoignage. Du temps pour comprendre les souffrances, du recul pour savoir quoi en faire. En refermant l'Emprise invisible, j'ai compris que je devais soutenir Lorène dans son combat, dans sa volonté de changer les choses. Alors pour arrêter toutes violences et croire enfin à l'avenir, nous devons nous associer à elle et combattre auprès d'elle dans "un nouveau jour"...

 

 

Colette Renaud a donné son avis sur Emprise Invisible - 5 étoiles

 ·

Bon livre

 


Corinne A. a donné son avis sur Decitre.fr. Cinq étoiles

Elle s'est toujours relevée et a continué son combat pour la défense des enfants victimes de maltraitance. Ce livre est un témoignage qui va nous rester en mémoire, qui va changer notre manière de voir, qui nous alerte sur les dangers d'internet, sur les manquements judiciaires, les manquements au niveau éducatif de quelque milieu qu'il soit. On pleure en le lisant, on doit s'arrêter, reprendre son souffle, car elle a vécu un véritable enfer, en tant qu'enfant, puis jeune femme violée, puis connu le harcèlement psychologique dans sa vie de femme, humiliée, calomniée. Et malgré cela elle n'a pas fléchi, ni devant son parâtre, ni devant celui qui devait devenir son compagnon, un pervers narcissique, qui a pourri sa vie. Elle est toujours là et ne s'arrêtera jamais de combattre pour les autres, pour toutes les victimes.

Amandine Laura Ines  sur Facebook

 

Bonsoir Lorene Russell j'ai lu votre récit, votre histoire avec émotion, il m'a énormément touché, troublé, émue... Bravo à vous pour votre force et votre courage
Bien cordialement
Amandine"

 

Aminata kaba sur Facebook


Je ne lis pas souvent de livre autobiographique mais j’ai énormément apprécié « L’emprise invisible ». Plus je le lisais plus je m’attachais au personnage principal, partageant ses peines, sa rage, ses douleurs à en être parfois émue aux larmes. Le style de l’auteure est prenant, facile à lire et accrocheur. Je recommande vivement de le lire !

 

Isabelle Marghadi  page Emprise Invisible

 

Merci pour votre témoignage.. Vous employez des mots forts telle que... Se réapproprier SA vie... Les personnes qui ne le vivent vous perçoivent selon vos réactions comme quelqu'un d'étrange.. Ca attise la curiosité de certains sans même savoir que d'autres se sont appropriés nos vies nous faisant perdre tout anonymat. Alors comme vous les plus fort s'en servent, d'un pour combattre mais aussi informer et sa... C'est important pour ceux qui le vivent au quotidien. Identifier un mal pour y remédier... Le comprendre et tenter de s'en sortir... Se réapproprier NOS VIES. Ce sera pour moi, le thème à méditer... Et à pleurer...

 

Rose Papillon à Lorene Russell

Bonjour Lorène
Je viens de finir votre livre « l emprise invisible »
Je vous avez dit que je vous dirais mon ressenti
Quelle force de combat
Toutes ces années de justice ou vous avez réussi à tenir malgré tous les mensonges et manipulations
Merci d avoir écrit cela montre qu on peut gagner le combat que le menteur se fait démasquer à son propre jeu
Je pense aussi que grâce à votre association vous aviez appris à savoir vous adresser aux services sociaux genre aemo ; savoir vous taire quand le juge parle de conflit aigu entre les parents etc ( enfin c'est mon impression ) et heureusement
Vous en parlez peu mais quelle force de garder la face parce que il y a des moments ce devait être hyper difficile de voir votre fille autant malmenée ... la savoir partir ...
Bravo.
Bravo d avoir tenu dans le temps vous êtes admirable.
Et je suis heureuse que Marie ai vu clair à 18 ans grâce à son petit ami
Je vous souhaite une bonne journée.

22 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire